New York Knicks vs Indiana Pacers (Game 6) – Knicks Win

Il va falloir s’y habituer cette saison, les Knicks peuvent remporter n’importe quel match 😁
(On a bien le droit de s’enflammer un peu de temps en temps non? Surtout après une nouvelle victoire!)

Après leur monumentale panne d’adresse généralisé face aux Raptors il été intéressant de voir la réaction que les 🔶🔷 allaient avoir. Rivers parlait de process, d’équipe encore en rodage et on sait que la notion de travail est importante avec le nouveau coach.

Et bien avec le même cinq de départ depuis le début de la saison, on a vite vu. L’adresse est bien retrouvée (pour RJ aussi et surtout), La Défense bien en place, le ballon circule bien en attaque et les Pacers sont eux plus en difficulté avec leur shoot longue distance. Un premier quart serré et sans un Brogdon parfait à 3pts c’est bien les Knicks qui auraient devant.

Un peu (beaucoup?) aidé par l’arbitrage les locaux font un petit écart et vont mener de 6pts dans le second quart. Moment choisit par Tom Thibodeau pour faire appel à Rivers et le retour de Immanuel Quickley qui vont tout de suite avoir un apport précieux. De l’animation offensive, des fautes provoquées, des floaters, des 3pts… tout ce qu’il faut pour tomber sous le charme de ce backcourt de feu. A ce rythme on devrait très vite en reparler dans la saison.

Un tout petit point de retard à la mi-temps mais on sent les Knicks bien plus en jambe et en réussite. Seul Julius semble un peu moins en réussite parmi les joueurs majeurs.
Au retour de vestiaires c’est cette fois-ci Payton qui va prendre les choses en main pour creuser un écart en faveur des Knicks. Dans son style a lui il va enchaîner les And One pendant que Randle se réveille offensivement.

Mais si la protection de la raquette est bien assurée par les intérieurs Knickerbockers, la ligne a trois points est souvent laissée libre et les Pacers en profitent à l’image de Myles Turner (3/9 à 3pts)
Ça bataille dur et c’est l’égalité parfaite entre les deux équipe à 82 partout au moment de rentrer dans le moneytime.

Un dernier quart stressant où l’on sent que les Knicks ont une certaine maîtrise de la rencontre mais où tout pourrait basculer avec des 3pts des Pacers. Mais cette saison les Knicks ne vont rien lâcher à l’image de ce match où ils se seront montrés réguliers. Le leadership de Rivers dans les dernières minutes de la rencontre, mais aussi la belle présence dans la raquette de Robinson tout au long du match, un Julius Randle décisif offensivement ET défensivement vont ainsi sceller le sort du match.

Victoire 106 à 102 qui remet les Knicks à l’équilibre avec 3 victoires/3 défaites. Une bien belle façon de réagir et d’entrer dans cette nouvelle année.

Prochain rendez-vous très intéressant face aux Atlanta Hawks dans la nuit de lundi à mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *