P comme… Penn Station – L’histoire d’une cohabitation back
 

Les Knicks occupent une place particulière à New York.
 

Au sens propre comme au sens figuré.

Tout d’abord l’une des franchises sportive professionnelle créée en 1946 après les Yankees (1901), les Giants (1925) et les Rangers (1926). Donc bien avant les Jets (1960) et les Mets (1962). Bon et puis les Brooklyn Nets c’est une autre histoire sur laquelle on ne va pas s’étendre…

Mais surtout une place de choix en plein cœur de Manhattan dans le mythique Madison Square Garden. Comme il a fallut gagner le cœur des New Yorkais, la franchise et son Garden ont dû aussi se faire une place en plein cœur de Manhattan.

L’histoire des New York Knicks est intimement liée à celle du Madison Square Garden (lire ici et aussi )
Et l’histoire du Madison Square Garden est étroitement liée à celle de Penn Station.
Pour ceux qui ont eu la chance de se rendre au moins une fois à New York et au Madison Square Garden vous êtes très sûrement passé devant cette station. Peut-être y avez-vous même pris un train. Les liaisons étant possible vers Newark et son aéroport qui relie Big Apple vers nos pays Européens.

En dehors du flux important de voyageurs que l’on retrouve aux alentours du Madison Square Garden (tout de même une fréquentation quotidiennement de plus de 600 000 passagers en 2019), en surface difficile d’imaginer l’ampleur de Penn Station. Mais avant d’être une assez “discrète” gare souterraine c’est bien Pennsylvania Station, le nom complet de Penn Station, qui occupait en surface la place de l’actuel Garden.
Cette gare, plus qu’une station, fut nommée ainsi par la compagnie Pennsylvania Railroad (PRR) qui en réalisa la construction au début des années 1900. La compagnie de chemin de fer de l’époque devait se contenter d’un terminus dans le New Jersey et n’avait ainsi pas de liaison directe avec New York.
Face à la concurrence de la New York Central Railroad qui elle desservait l’autre grande gare de Manhattan, la célèbre Grand Central Terminal autre lieu touristique et cinématographie de Big Apple, la PRR se devait de trouver une solution pour traverser l’Hudson.

C’est grâce à quelques transactions immobilières secrètes que la PRR va mettre la main sur des terrains qui vont ensuite leur permettre la construction des tunnels nécessaires pour relier leur réseau ferré du New Jersey au cœur de New York.

Le chantier de construction de la gare va durer de 1905 à 1910. Et la compagnie s’associe aux meilleurs pour bâtir sa grande gare. Ils font alors appel au cabinet d’architectes McKim, Mead & White qui faisaient alors partie des mouvements architectural City Beautiful et Beaux-Arts.

Un cabinet a qui l’on doit entre autre la seconde version du Madison Square Garden, mais aussi la Low Memorial Library du campus de l’université de Columbia/New York, Le Bellevue Hospital, le Brooklyn Museum, Grand Army Plaza, Town Hall, Washington Arch/New York, le Symphony Hall & la Boston Public Library, le Ritz Carlton de Philadelphie, le Casino de Newport et le Capitole de l’État de Rhode Island à Providence, l’université de Princeton dans le New Jersey ou encore l’académie Américaine à Rome…

Nos architectes ne sont pas les premiers venus. Et pour cette gare au cœur d’un Manhattan en pleine transformation ils vont dessiner un véritable chef d’œuvre architectural de style Beaux-Arts qui tire son inspiration des Thermes de Caracalla de Rome. Avec un structure bordée de colonnades, avec de multiple sculptures d’anges, d’aigles et surtout d’une immense verrière portée par une imposante structure en acier. Pour vous donner une idée de la grandeur de l’édifice, la taille de ce hall était comparable à la nef de la Basilique Saint-Pierre à Rome. C’est bien connu les Américains, et encore moins les New Yorkais, n’ont jamais peur de voir les choses en grand.
A la fin de sa construction et à sa mise en service en novembre 1910, c’était tout simplement la plus grande gare du monde et ouvrait pour la toute première fois à New York un accès direct aux chemins de fer du sud.

L’ouvrage avait beau être une parfaite réussite sur le plan architectural, le choix fait par conviction des architectes de l’époque de ne pas y inclure d’espaces suffisant permettant d’accueillir de futurs bureaux s’avéra être un manque fatal. Et pourtant dès début des années 1900 les terrains constructibles se font de plus en plus rare à Manhattan. Les constructions se font de plus en plus verticales pour augmenter les surfaces utilisables. La situation va durer ainsi jusqu’aux 1960. Mais face aux pertes d’argent engendrées par la compagnie ferroviaire et une pression immobilière de plus en plus forte, la PRR ne peut plus sauver son joyaux. La démolition du bâtiment principal de Penn Station intervient en 1964 sans pour autant stopper le trafic ferroviaire. Situés en souterrain, les voies de chemin de fer ainsi que les quais seront les seuls héritages de la construction historique.

La perte de cet imposant édifice est très loin de passer inaperçue. La ville a beau être en perpétuel changement, cette démolition ne passe pas auprès de la population. Le paysage New Yorkais connait pourtant d’innombrable chantiers, se réinventant sans cesse et où des gratte-ciel aux design ultra-moderne côtoient des édifices d’architecture coloniale, de style néo-gothique, de type Art déco…

Mais avec la disparition de sa plus grande gare un vent de protestations et une prise de conscience débute alors au sein de la population locale. Saisissant encore plus l’importance de la sauvegarde de son patrimoine architectural après cette irréparable perte.

C’est à la suite de cette destruction de 1964 que Grand Central Terminal, va être protégée à jamais après avoir été déclarée monument historique.

Une fois la place nette faite en surface après la démolition de la gare, c’est le complexe Pennsylvania Plaza constitué de 2 imposantes tours à usage commercial et le bien connu Madison Square Garden qui vont rapidement venir occuper l’espace.

Un projet fortement décrié dans les années 1960 car en totale rupture avec le style architectural de l’ancienne station. Depuis le quartier de Pennsylvania Plaza, qui peut aussi compter sur une importante zone commerciale à proximité (Macy’s et toutes les enseignes de la 34ème), est devenu l’un des quartiers d’affaires les plus fréquentés de Manhattan en matière de commerce et transport. Penn Station se contentant d’acheminer des centaines et milliers de voyageurs à quelques rues à peine des spectacles de Broadways et Times Square.

Aujourd’hui encore, et même entièrement sous la surface du sol, Penn Station demeure la plus grosse gare du pays. Avec 107 millions de voyageur par an et devance assez largement Grand Central Terminal et ses 67 millions de voyageurs.

Dotée de 21 voies et 7 tunnels elle permet de relier New York à Boston, Philadelphie, Washington DC. On y retrouve les trains interurbains de la compagnie Amtrak, actuelle propriétaire de la gare, mais aussi les compagnies Long Island Rail Road (LIRR) et NJ Transit (NJT) qui y exploitent des lignes de trains de banlieues.

1 Penn Station (New York) (107,4 millions de voyageur / an )
2 Grand Central Terminal (New York) ( 66,9 millions de voyageurs par an )
3 Union Station (Chicago) ( 43,9 millions de voyageurs par an )
4 Ogilvie Transportation Center (Chicago) ( 31,9 millions de voyageurs par an )
5 South Station (Boston) ( 28,8 millions de voyageurs par an )
6 Pennsylvania Station (Newark) ( 17,8 millions de voyageurs par an )
7 World Trade Center (station du PATH) (New York) ( 17,1 millions de voyageurs par an )
8 Hoboken Terminal (Hoboken) ( 14,9 millions de voyageurs par an )
9 Union Station (Washington) ( 13,6 millions de voyageurs par an )
10 30th Street Station (Philadelphie) ( 12,2 millions de voyageurs par an )
11 Gare de Los Angeles (Los Angeles) ( 10,9 millions de voyageurs par an )
12 Millennium Station (Chicago) ( 10,7 millions de voyageurs par an )
Oui mais voilà l’histoire entre le Madison Square Garden et Penn Station ne pouvait pas en rester là.

Depuis cette installation controversée en 1968, de nombreux projets de rénovations voir de reconstruction de Pennsylvania Station ont pu être proposé. Surtout dans le but de se doter d’une infrastructure à la hauteur d’une ville comme New York, pour faire face à l’afflux de voyageurs de plus en plus nombreux, mais aussi pour essayer de retrouver une partie de son charme d’antan.

Comment?

En reliant la station avec le James A. Farley Post Office Building voisin du Garden et autre réalisation de nos architectes McKim, Mead & White construit également en 1910.

Un lieu également très convoité puisque ce n’est ni plus ni moins que le richissime CEO de Facebook, Mark Zuckerberg qui projetait en 2019 d’y installer des bureaux pour sa compagnie dans les plus de 68 000 m2.

En mai 2013, le cabinet d’architecte SHoP Architects recommandait même un déplacement du Madison Square Garden sur le site du Post Office Building et une démolition du 2 Penn Plaza. Le cabinet SOM voulait lui un déménagement du Garden un peu plus aud sud alors que pour H3 Hardy la nouvelle destination proposée était à 4 blocks de l’adresse actuelle sur une nouvelle jetée à l’ouest du centre de convention Jacob K. Javits.
Après avoir obtenu son emplacement en 1960 suite à la pression immobilière, le Madison Square Garden se retrouve à son tour dans le viseur des promoteurs immobiliers de toutes sortes. En plein cœur de New York la salle a beau être l’une des plus fréquentée du monde, sa situation reste en sursis.

Sous l’influence de l’association Alliance for a New Penn Station, c’est en juin 2013 que le New York City Council a voté à une la limitation du permis d’exploitation du Madison Square Garden pour seulement dix années. Christine Quinna, la présidente du conseil municipal de New York, déclarant même à l’issue de ce vote qu’il était “la première étape dans la recherche d’une nouvelle maison pour le Madison Square Garden et la construction d’une nouvelle Penn Station qui est aussi grande que New York et adaptée au 21ème siècle.”

C’est ainsi qu’en 2023, échéance qui approche maintenant à grands pas, les propriétaires devront soit relancer les démarches pour obtenir une extension de leur permis d’exploitation, soit déménager le Garden. Et ce même après les importants travaux de rénovation et modernisation des infrastructures de la salle entre 2010 et 2013…

Dernièrement, en janvier 2020, Andrew Mark Cuomo le Gouverneur de l’état de New York annonçait la construction d’une annexe Sud à Penn Station. L’ensemble faisant partie d’un complexe qui devrait alors s’appeler Empire Station.

Cette extension devrait permettre d’ajouter pas moins de 8 voies supplémentaires et 4 plates-formes. Cependant le budget et et le calendrier du projet n’ont pas encore été révélé.

Très fortement frappée par la crise sanitaire du Covid en 2020, New York pourrait ainsi revoir ses plans d’aménagement ce qui pourrait au final être un avantage pour le Madison Square Garden, même si celui-ci va aussi devoir faire face à l’absence prolongée de spectateurs.

L’histoire des New York Knicks est décidément une histoire à part. Et comme souvent pour bien la comprendre il faut savoir gratter en surface pour découvrir pourquoi elle est si unique.
Et quel curieux parallèle que la situation de cette gare avec cette salle.
Si la franchise végète depuis bien trop longtemps dans les bas fonds des classements de la Nba et qu’elle aimerait beaucoup retrouver la lumière, Penn Station elle aussi voudrait sortir bien revoir la lumière du jour.
On se donne rendez-vous dans quelques années pour voir qui des Knicks ou de Penn Station y parviendra en premier.

Et si vous voulez en lire un peu plus :
The Demolition Of The Old Penn Station
Time to rebuild Penn Station and move Madison Square Garden, advocates say
Transformation of a NYC landmark into the Moynihan Train Hall
Facebook in talks for massive lease at Vornado’s Farley Building
Empire Crossing project

P aussi comme : Porzingis-Kristaps… back