Parce que l’association Knicks Nation France c’est avant tout une occasion de rassembler des fans francophones des Knicks présents dans les 4 coins de la France, voir plus, on donne ici la parole à quelques membres qui nous parlent de leur amour pour la franchise Orange & Bleue de New York…

 

Pourrais-tu te présenter brièvement ?
” Bonjour, Je m’appelles Thomas, 29 ans, calculateur-deviseur pour une entreprise de construction.
J’habite à Longwy en Lorraine, très proche de la frontière Luxembourgeoise et Belge.”

Joues-tu, ou as-tu joué au basket? A quel poste et à quel niveau?
“J’ai joué quand j’étais gamin (Space Jam a laissé des traces ahah) au poste de meneur et en départemental.

Mais par la suite j’ai fait d’autres sports comme du football ou du tennis de table.”

Depuis combien de temps es-tu un supporter des Knicks?
“Depuis 2003 et la fameuse draft.
C’est à ce moment là où j’ai acheté nba live pour la première fois et je me suis réellement mis à suivre la NBA.
Il me fallait un équipe et ce fut les Knicks sans hésitation et un joueur : Dwyane Wade.”

Qu’est ce qui t’a fait aimer les Knicks pour la première fois ?
“Et bien pour être honnête c’est une raison plutôt originale qui m’a fait choisir les Knicks.

J’ai rapidement (comme beaucoup de mes amis qui ce sont mis au basket d’ailleurs) été influencé par la culture américaine (films, séries et musique notamment) et intrigué par leur mode de vie, encore plus quand tu es ado et que tu compares ton collège au leur par exemple :D.

J’étais plus particulièrement intrigué par la ville de New York et du coup en m’intéressant à la NBA je ne pouvais que choisir l’équipe de la ville : les Knicks.

Et quand on repense à cette époque, celle d’Isiah Thomas notamment, ce fut rapidement douloureux. Mais il faut voir le bon coté des choses, je suis rodé niveau boulettes du Front Office et moqueries sur New York, alors ça aide à rester fan dans les pires moments et à l’inverse avec le travail du staff actuel, j’entrevoie même plutôt de l’espoir. “

Combien de fois as-tu déjà été à New York ? Et combien de matchs au Garden ?
“Pour le moment, jamais… La KNF aide bien pourtant ainsi que Sport US travel, mais je n’ai pas la liberté de choisir la date de mes vacances et donc je ne peux pas partir durant la saison régulière.

Mais aller à New York  en été reste dans mes projets dans les années qui viennent.”

Une anecdote/un souvenir concernant les Knicks?
“La première n’est pas vraiment flatteuse  mais c’est la plus marquante des premières années où je suivais New York et à l’image de l’époque. La fameuse bagarre de 2006 entre les Knicks et les Nuggets avec Jr Smith et Carmelo en guest (avec un joli coup venant de derrière, ce jour là n’a pas aidé pour me essayer de me faire aimer le joueur…).

Il y a eu le passage éclair et surtout le premier match de Tracy Mcgrady, déjà cramé à l’époque, mais New York n’avait plus de stars depuis longtemps et le type sans genoux plante 26 pts pour sa première pour enflammer le Garden. Bon la suite fut très anecdotique.

Il y a aussi le buzzer beater à 3 pts à s’il vous plait, finalement refusé, d’Amar’e Stoudemire contre Boston lors des premiers mois du Stoud avec l’équipe de jeunes enthousiasmante en 2010.

Enfin, il y a eu la Linsanity. Un no name de Gleague qui deviens une star pendant un mois avec que les deux autres du roster sont out…
Des victoires, des stats de All stars, il porte l’équipe a lui seul et limite permet le rush qualifiant les Knicks en PO à lui seul. Le mec a vécu un conte de fée éveillé avec un Garden en fusion pendant cette période.”

Ton joueur préféré parmi les joueurs des Knicks, passés ou actuels ?
“Actuellement, Mitchell Robinson et forcément je suivrais avec attention RJ Barrett.

Par le passé, Amar’e Stoudemire, Tyson Chandler, David Lee et Stephon Marbury mon premier Knicks préféré. Oui pas de Starks, de Ewing etc pour une simple raison, je ne les aient vu que sur vidéos.”

Un dernier mot sur l’association Knicks Nation France ?
“Continuez comme ça et longue vie à la KNF.

Pour tout le travail effectué au quotidien, et pas uniquement sur les réseaux sociaux.”

Merci Thomas pour ton témoignage. Comme quoi Space Jam peut créer des passions 🙂
Toujours un plaisir de te lire. Nous avons notamment pu retrouvé ta plume sur plusieurs articles pour KNF. Et notre collaboration n’est pas terminée (stay tuned…)
Sait-on jamais avec une réforme du calendrier, un lockout ou encore le covid-19 te permettront peut-être de te rendre au Madison Square Garden l’été pour voir jouer nos Knicks. Avec la KNF si possible 😉